Expérience "Ephata" au Luxembourg

J’ai vécu l’expérience Ephata aux Ateliers du Tricentenaire à Luxembourg du 7 novembre au 2 décembre. J’ai travaillé dans l’atelier d'emballage du chocolat. C’est un travail d'équipe. J’ai appris une sorte de sollicitude pour les personnes handicapées en m’adaptant à leur rythme de travail. Et j’ai aussi participé à plusieurs activités avec eux : sentir la vibration d’instruments de musique, danse avec un fauteuil roulant, jouer au ping-pong avec un bras. À travers ces différentes activités, j’ai expérimenté qu'on s'ouvre et communique  par le cœur bien au-delà des paroles. Les assistants sociaux et les bénévoles, qui aident chacun à grandir en étant attentif à ce qu’il aime et à ses possibilités m’ont rappelé « Jésus Christ qui rejoint chacun sur sa route pour lui ouvrir de nouveaux chemins de vie ».

Cette expérience du Tricentenaire m’a amenée à vivre d’autres expériences aussi importantes : la vie communautaire à Ettelbrück, la réunion avec la communauté reliée à Medernach, la visite à la maison de retraite de Heisdorf et la visite de la communauté de Bruxelles en Belgique. J’ai été particulièrement touchée par les sœurs de la communauté d’ Ettelbrück : Soeur Lotty, Soeur Rita et Soeur Joëlle ont parlé en anglais pour communiquer avec moi. Chaque mot inconnu était cherché dans le dictionnaire.

Je  remercie Soeur Viviane et ses Conseillères qui ont fait toutes les démarches pour que je puisse vivre cette expérience de patience, de respect et de communication grâce au programme Ephata. En particulier, je remercie les sœurs de la communauté d’Ettelbrück auprès desquelles j’ai pu sentir l'enthousiasme des Soeurs de la Doctrine Chrétienne, et Soeur Danièle qui m’a proposé cet atelier et  m’a témoigné tant d’attention.

En pensant à l'expérience Ephata, temps pendant lequel j’ai rencontré « Jésus qui rejoint chacun sur sa route pour lui ouvrir de nouveaux chemins de vie », j’essaierai à l’avenir de faire attention aux autres, d’être plus patiente et de communiquer davantage dans ma communauté et dans ma mission (centre de protection de l’Enfance).

Soeur Maria KWAK