Navigation

Purification d'une église à Kinshasa

Le dimanche 19 février 2017, vers 5h du matin, des jeunes « combattants » ont profané l’église St Dominique, église de notre paroisse, en cassant l’autel, le tabernacle, les statues de la Vierge, et en renversant tout ce qui était préparé sur l’autel pour la messe de 6h ! Cet acte si désolant a déconcerté tous les chrétiens et l’église a été fermée au culte. Ces agissements ont eu lieu à cause de la médiation de l’Eglise entre les membres du Gouvernement et ceux de l’Opposition, et à cause de sa position pour la paix et la bonne gestion du pays.

Un rituel cathartique a donc eu lieu ce mardi 4 avril 2017 à la paroisse lors d’une célébration eucharistique présidée par Mgr Edouard Kisonga, évêque Auxiliaire de Kinshasa, assisté par deux autres évêques et plusieurs prêtres. L’église, repeinte à neuf, était remplie de fidèles chrétiens, tout joyeux et pleins d’émotion. Tout ce qui avait été profané a été renouvelé.

Plusieurs étapes ont ponctué cette célébration: ouverture de la porte, purification de toute l’église avec l’eau bénite, et consécration de l’autel avec le saint chrême.

Les lectures étaient orientées vers la demande de pardon, la réconciliation et la paix: le devoir du chrétien, c’est d’implorer la miséricorde de Dieu sur ses persécuteurs et demander leur conversion.

Sr Gisèle Ndonge