Navigation

"Si tu connaissais le don de Dieu!"

C´est la Parole de l´Evangile qui revenait en moi comme réponse à mon désir de partir au Congo pour « connaitre » la mission de nos sœurs. La Samaritaine cherchait de « l´eau »; moi qu´est-ce que je cherchais ? « L´eau que je verse est une source d´où jaillit la vie sans fin", dit Jésus, et qui se convertit en source pour moi, en connaissant et en palpant un peu la réalité de la vie au Congo.

L´eau abondante que contiennent les fleuves congolais, mais revêche dans les communautés et maisons. Aller au puits pour pouvoir boire et satisfaire sa soif, cela m´a fait apprécier davantage  notre charisme qui a eu la force de voler si loin comme semence et porter les germes de l´Evangile de Jésus. Quel dynamisme et quelle force chez nos sœurs congolaises pour continuer cette mission! Comme germe la semence du sang de nos sœurs martyres en cette terre bénie et aimée de Dieu et de l´Eglise!

Pour moi, le Congo n´est plus seulement le nom d´un pays où est présente la Doctrine. C´est un pays avec un visage, avec de multiples visages, celui de nos Sœurs. Et celui de la multitude des enfants que j´ai vus et embrassés. Une terre où a pris racine le charisme et où c´est possible de vivre ensemble avec nos différences de cultures.

Pour toujours, reste gravée dans mon cœur  la force de leur  voix et du chant: « Debout Congolais… Congo, don béni, Congo des aïeuls, Congo. O pays Congo,  bien- aimé Congo… » 

Aujourd´hui, je rends grâce et bénis le Seigneur. Je remercie infiniment  Sœur Viviane et ses Conseillères de m´avoir encouragée à vivre cette expérience. Merci à mes sœurs chiliennes qui ont appuyé ce désir et à mes sœurs congolaises pour leur chaleureux accueil, leur joie et pour m´avoir enseigné l´importance du repos, et ce repos en communauté.

Soeur Sonia Erices Gavilán. Chile, 27-02-2018