Navigation

Triduum pascal au Cambodge

Nous avons commencé toutes les liturgies à 17h pour que les enfants ne rentrent pas trop tard chez eux. 


Jeudi Saint – Malgré la pluie qui tombait depuis 15h, nous avons célébré l’Eucharistie dans une ambiance calme et simple. Au moment du lavement des pieds, tout le monde s’est levé et s’est retrouvé dehors autour d’un basin devant la statue de la Vierge Marie et nous nous sommes lavé les pieds   réciproquement. Après la communion, nous avons partagé du pain et du jus de raisin et cela a réjoui les jeunes bouddhistes qui bien sûr ne peuvent pas encore communier.

Vendredi Saint – Cette année aussi, nous avons fait le chemin de croix chaque vendredi. Ici, au Cambodge, lors du chemin de croix, les fidèles se mettent à genoux à chaque station. Sous le soleil brûlant, avec la sueur qui coulait et les genoux qui souffraient, c’était vraiment un chemin de croix. Mais les enfants y ont participé avec beaucoup d’énergie sans manifester aucun ennui. La plupart d’entre eux sont issus de famille bouddhiste. Dans leur prière, qui était vivant ? Dieu ? Bouddha ? Jésus se faisait sûrement consoler.

Pâques – Ici, aucune paroisse ne prépare d’œufs pour les partager aux fidèles selon la tradition. Mais, depuis des années, ce sont des œufs de canard que nous préparons. 
 

Pour la liturgie de la lumière, nous avons fait un feu de bois qui nous a donné encore plus de chaleur, alors que nous sommes dans un pays déjà chaud. Nous transpirions tous, mais cela ne nous a pas empêché de participer activement à la liturgie. Même si les chants n’étaient pas « super », il y avait une ambiance conviviale et nos cœurs palpitaient de joie.

Pâques au Cambodge, sans déploiement festif certes, mais une fête simple et profonde !

Joyeuses Pâques !! Alléluia !!

Sr Françoise Kwak