Inauguration du complexe scolaire Mashahidi

Ceux qui sèment dans les larmes,  moissonnent en chantant.

L’Inauguration du Complexe scolaire Mashahidi ouvre une nouvelle page de l’histoire de la Doctrine Chrétienne au Congo. Cette page est celle de la fécondité des grains tombés en terre dans les larmes de nos sœurs martyres. Cette inauguration a été une communion de fête de la Doctrine terrestre et de de la Doctrine céleste.

Activités organisées :

Le lundi 20 novembre, sœur Faustine s’est entretenue avec les enfants de Mashahidi sur le sens du nom donné au complexe scolaire : Mashahidi : d’abord, nos 7soeurs martyres qui sont venues de loin et ont versé leur sang dans le pays de mission ; ensuite un « nom-programme » qui appelle tous les partenaires de l’éducation à l’engagement.
Le mardi 21 novembre, sœur Félicita s’est entretenue avec les élèves du foyer Maendeleo sur le sens du patronat de nos sœurs de toutes nos œuvres.
Le mercredi 22 novembre à 11h, visite et prière à la tombe de nos sœurs. Le personnel et le comité des élèves de Mashahidi sont allés visiter et prier pour la première fois à la tombe de nos sœurs. Les enfants ont adressé leurs demandes à leurs patronnes : « veillez sur nous, protégez-nous, priez pour nous, nous vous aimons… ». C’était un moment très émouvant du dialogue entre les élèves et leurs patronnes.

Le samedi, jour d’inauguration du complexe scolaire Mashahidi et de la consécration de toutes nos œuvres du Congo à nos sœurs martyres.La cérémonie a commencé avec l’arrivée des élèves à Mashahidi, au son de la fanfare. La célébration eucharistique était présidée par le curé de la paroisse Ste Famille de Kabondo, délégué personnel de l’Archevêque, et concélébrée par l’Abbé Jacque Urwodi, responsable du vicariat de Kisangani, l’Abbé Christophe Banagala, vice-coordinateur provincial adjoint des écoles conventionnées catholiques et le Père André Babusia, prêtre montfortain et maître du chantier. A la fin de la messe, Sr Francisca a prononcé le discours d’inauguration et sœur Félicita a lu le mot de sœur Marthe au nom de l’ONG Vatelot. Après la messe, coupure du ruban par le vice-bourgmestre de la commune de Kabondo.

Dorénavant, le 25 novembre de chaque année sera  la Fête PATRONALE pour toutes nos sœurs du Congo.

Nous remercions le Conseil Général de nous avoir fait confiance en nous accordant l’ouverture de ce complexe scolaire. Nos remerciements à l’ONG Vatelot et au gouvernement luxembourgeois qui ont rendu possible l’existence de cette œuvre. Aksanti tout spécial à nos sœurs Marthe Senninger et Daniel Faltz pour nous avoir accompagnées patiemment. Merci à toutes les personnes et équipes sur le terrain qui ont contribué à la réalisation de cette œuvre : construction, installation, fonctionnement. A toutes nos sœurs de partout qui nous ont portées, et aux sœurs de la Région Afrique qui ont porté chacune à sa manière cette œuvre, nous disons merci.

Sr Francisca KIKOY