Algérie

Tipaza

Dans la maison de l'Islam

La Congrégation est présente en Algérie depuis 1841.

La vocation prioritaire de l’Eglise d’Algérie est de vivre le dialogue et l’hospitalité réciproque  avec les Musulmans par le 

   dialogue de la vie: relations de bon  voisinage, témoignage, 
   dialogue des œuvres : collaboration en vue du développement intégral de la personne, service,
   dialogue des échanges théologiques, de l’expérience religieuse.

 

Aujourd’hui, elle se veut une Eglise envoyée aux périphéries :

- l’arrivée d’une nouvelle génération de permanents plus diversifiée et plus universelle,

- l’arrivée nombreuse d’Africains subsahariens (étudiants, réfugiés, migrants),

- l’évolution des relations avec les Musulmans qui se réfèrent à l’islam de manière plus diversifiée,

- les « nouveaux disciples », « chrétiens algériens » ;

cette évolution façonne à l’Eglise d’ Algérie un visage plus universel, et conduit les chrétiens à accueillir, accompagner, répondre à des attentes nouvelles et  diverses (monde du handicap, monde carcéral, monde des sans-papiers, des mères célibataires ou seules, des enfants abandonnés, de la prostitution, de la drogue, du trafic des êtres humains, du respect des droits humains, de l’environnement, de l’engagement pour la justice et la paix …).

Avec d'autres, Serviteurs de l'Espérance.

 

A Oran et à Alger, nos soeurs sont témoins de cette évolution et, avec d'autres, "Serviteurs de l'Espérance."

 

L’année 2016 commémorera deux événements marquants pour l’Algérie :

 

- le centenaire de la mort de Charles de Foucauld,

- le 20e anniversaire de la mort de quelque 100 000 à 150 000 disparus, victimes des années noires et de la guerre civile d’Algérie ; parmi eux, les 7 moines de Tibhirine et 12 autres religieux, Mgr Claverie et son chauffeur Mohamed, des intellectuels, des journalistes, des civils : tous ayant dénoncé à leur manière le mensonge, la violence, le dévoiement de la religion et du sens de la patrie.

 

L’Eglise d’Algérie fêtera à sa manière la fidélité à ce « lien d’amour, d’alliance

avec le peuple algérien qui est aussi le sens de sa présence tenace à ses côtés ! » Mgr Desfarges.