Congo (R.D.C)

Présentes en RDC depuis 1948, les Sœurs de la Doctrine Chrétienne se sont enracinées dans l’Église et la terre d’Afrique, à l'exemple de Jésus-Christ qui rejoint chacun sur sa route pour lui ouvrir de nouveaux chemins de vie.

En effet, fin septembre 1948, les cinq premières sœurs embarquent à Anvers à destination du Congo ; elles arrivent à Lowa, petit village de l’archidiocèse de Kisangani, dans la Province Orientale.

Ces pionnières se lancent immédiatement à faire l’école, à soigner les malades, à s’occuper de la couture et de la catéchèse des jeunes filles et des mères de famille. 

Elles étendent leurs œuvres à Ubundu (Ponthierville) en 1954, et à Lubutu en 1958.

Témoins de la tendresse et de la miséricorde du Père, elles restèrent  toujours « au service de la Vie ».

Au moment de la rébellion, les sept Sœurs d’Ubundu sont arrêtées et molestées par les Simbas (les rebelles). Elles seront tuées le 25 novembre 1964.

Cette épreuve douloureuse de 1964 n’a pas découragé les fondatrices. Elles étendront leurs champs d’apostolat dans la Province du Kasaï (à Kabwe en 1966, et à Nguema en 1970), la Province du Manièma (à Punia en 1966), la Province Orientale (à Kabondo en 1981).

 

Les premières sœurs africaines sont accueillies dans la Congrégation.

En 1991, les Sœurs accueillent des jeunes filles africaines pour la formation à la vie religieuse dans la Congrégation.

Le postulat est installé à Kisangani en 1992 ;  le noviciat se déroulera en Côte d’Ivoire pour toutes les Sœurs africaines.

D’autres communautés seront ensuite ouvertes: en 1996, à Kisangani, en 1999 à Bumba, en 2003 à Kinshasa, en 2009 à Banalia.  

 

Aujourd’hui, nous nous engageons avec amour, joie et fidélité dans l’enseignement, la santé, la pastorale et le social.

Nous portons le souci de mettre l’homme debout et nous nous préoccupons du mieux-être des pauvres. Nous nous laissons toucher par la misère de tant de démunis, de malades.

 

 

Par le don total de notre vie, et à l’exemple de Jésus, notre Maître, en fidélité au charisme fondateur, nous nous préoccupons des hommes, des femmes, des jeunes et des enfants de notre temps qui sont marqués par la souffrance et l’ignorance dans nos villages abandonnés.

 

Placés dans une situation de misère, nos milieux ruraux s’enfoncent dans la morosité. Nous ne voulons plus être là seulement pour constater  les faits ; nous nous engageons à les rejoindre pour faire resurgir les horizons d’espérance et de vie. Nous voilà au service des enfants abandonnés pour leur donner l’éducation et la joie de vivre.  

Partout où nous nous trouvons, nous luttons pour l'éducation et la promotion de tout homme, de tout l'homme sans distinction entre les riches et les pauvres. Nous les accompagnons à tous les niveaux d’études afin qu’ils puissent « grandir jusqu’à leur pleine dimension de fils de Dieu ».

Par un enseignement professionnel : l’alphabétisation, la coupe et couture et autres formations féminines,  nous donnons la chance aux jeunes filles et mamans de se prendre en charge, de découvrir leur don d'initiative et leur sens des responsabilités...

Nous sommes fières de porter notre nom « Sœurs de la Doctrine Chrétienne », car nous sommes invitées à « connaître, vivre et dire la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ », Maître et Serviteur à travers toute notre vie !

 

Donnez-leur vous-mêmes à manger

COMPASSION - ESPERANCE – ACTION :

Trois mots qui expriment l’appel que nous entendons aujourd’hui pour notre Région Afrique.

Ils sont le fruit de la contemplation de ce verset du récit de la multiplication des pains :

« Donnez-leur vous-mêmes à manger » Mt, 14,6