Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Français

Côte d'Ivoire

La Congrégation est présente en Côte d’Ivoire depuis 1967. En 2017, elle célébrera donc son Jubilé d’or.

Le 12 septembre 1967, les  sœurs arrivent à Abidjan. Elles sont accueillies par Monseigneur Duirat alors évêque de Bouaké, en compagnie de deux prêtres. Ces derniers les conduisent chez les Sœurs Notre-Dame des Apôtres. Le lendemain après les formalités de dédouanement, elles poursuivent leur voyage vers Bouaké, lieu de leur mission.  

 

Aussitôt arrivée, chacune se met courageusement et joyeusement au travail. Les sœurs ont annoncé la Parole et accompagné la vie à travers les missions d’éducation, de la santé, de la pastorale et du social.

Comme un arbre en croissance dont les racines s’enfoncent plus profondément.

L’arbre planté par nos pionnières en  Côte d’Ivoire poursuit sa croissance.

24 ans après, en  1991, la Congrégation ouvre ses portes aux jeunes filles ivoiriennes. Pour leur formation au postulat, elles s’associeront aux jeunes filles du Congo en 1992 ; ensemble, elles poursuivront le noviciat en Côte d’Ivoire.  Les premières sœurs africaines émettront leurs premiers vœux le 8 juillet 1995 à Abidjan. 

Aujourd'hui

Aujourd’hui, les Sœurs de la Doctrine Chrétienne en Côte d’Ivoire forment un des deux secteurs (avec la RD Congo) de la Région Afrique. Le secteur Côte d’Ivoire regroupe trois communautés : Communauté d’Air France à Bouaké, communauté de Niangon à Abidjan et le Noviciat à Abidjan.

Donnez-leur vous-mêmes  à manger.

Jusqu’à ce jour, nous continuons à entretenir et à étendre cette flamme allumée par nos devancières en cherchant comment répondre ensemble à cette recommandation de Notre Seigneur Jésus : « Donnez-leur vous-mêmes à manger!» (Lc 9,13),

à travers un triple appel : Compassion-Espérance-Action.

Tel est notre chemin de mission « pour qu’en tous grandisse l’homme jusqu’à sa pleine dimension de Fils de Dieu ». Constitutions 2.

 

A la veille du Jubilé d’Or : 50 ans

Célébrer le Jubilé d’or de la Congrégation en Côte d’Ivoire, c’est reconnaître les merveilles que le Seigneur fait pour nous. 50 ans, c’est pour nous la présence de Dieu dans notre histoire et la confirmation que nous sommes l’œuvre de ses mains. Nous sommes donc fières « de voir nos noms inscrits dans cette lignée de disciples et d’avoir part à leur héritage ! » Actes du Chapitre de 2012, p.24.