Corée du Sud

Du confucianisme et du bouddhisme au christianisme.

L’histoire des Sœurs de la Doctrine Chrétienne au « Pays du matin calme » a commencé il y a 50 ans.

La Corée du Sud est une presqu’île au relief montagneux, peuplée de 50 millions d’habitants d’une grande pauvreté il y a 50 ans. Aujourd’hui quinzième puissance économique mondiale, elle est en pleine ascension.

Le confucianisme et le bouddhisme marquent en profondeur la culture coréenne.

L’histoire du christianisme est unique en son genre :

ce sont des laïcs coréens qui l’ont fait naître.

Tout commence avec un jeune intellectuel à la fin du 18ème siècle. Avec un groupe d’amis confucianistes, à la recherche d’une vérité libératrice, il découvre des ouvrages chrétiens vieux de deux siècles datant de l’évangélisation de la Chine par le Jésuite Matteo RICCI. Le jeune homme se convertit, fait des émules,  choisissant même certains pour faire office de prêtres. Devant l’interdiction, de longues années durant, les Coréens intercèdent auprès du Saint-Siège pour avoir des prêtres, avant de les obtenir.

Au 19ème siècle, le christianisme apparaissant  comme une menace pour l’ordre établi, quatre  vagues de martyrs se succédèrent  (1801,1839, 1846 et 1866) ; elles firent plus d’une dizaine de milliers de morts. Le Pape Jean-Paul II a canonisé 103 martyrs en 1988  et le Pape  François en a béatifié 124 en 2014. Aujourd’hui, on compte 10% de catholiques.

 

Issue du terroir lorrain, comment notre Congrégation s’est-elle implantée en Corée ?

En 1966, en réponse à la demande du Vicaire apostolique d’ANDONG, la Congrégation ouvre la première école catholique dans cette région très pauvre, pour permettre à des jeunes filles de poursuivre des études supérieures, moyen d’accès au monde de demain.
Sœurs de la Doctrine Chrétienne, notre mission   commune est d’abord d’être des éducatrices oeuvrant  au service de la croissance de la Vie.

Aujourd’hui, nos engagements sont diversifiés :

au service de la vie en pastorale : dans les paroisses, les aumôneries, les centres spirituels, les évêchés. Notre désir : évangéliser.

au service de la vie dans l’enseignement : auprès d’enfants, d’adolescents, de grands jeunes.Notre désir : les aider à se développer, à grandir jusqu’à leur vie d’adultes..

 

Service de la Vie

Au service de la vie dans le secteur santé-social, auprès des personnes âgées, des chômeurs, des blessés de la vie ( enfants,  adultes…),  là où l’humain est bafoué. Notre désir : auprès de chacun, faire œuvre de miséricorde, de justice, de protection et de réconciliation.

 

Notre souci d’évangélisation nous a poussées au large.

La présence de Sœurs coréennes au-delà des frontières de la péninsule, en pays étrangers (en France, en Belgique, en Côte d’Ivoire et plus récemment au Cambodge) dit notre désir intense de nous ouvrir à l’universalité du Royaume. 

 

 Le site des Soeurs de Corée : http://www.happysister.net/home/