Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Français

Expérience Ephata à l’hôpital Vatelot

Dépassant la peur de partir toute seule pour un si long voyage, je suis bien arrivée en Côte d’Ivoire grâce à l’aide de personnes attentionnées partout où je me trouvais.

Un triduum organisé à l’occasion du 50ème anniversaire de la présence de la Congrégation en terre ivoirienne... un temps d’action de grâce avec les croyants et les habitants... les chants de la messe... les grands sourires... tout était bon à mes yeux.

Chaque fois que je soignais les malades à l’hôpital Vatelot, en voyant l’étendue et la profondeur de leurs blessures, tout mon corps souffrait. Voyant ces malades crier, refuser cette grande souffrance et s’en effrayer, j’ai pensé aux souffrances de Jésus et j’ai voulu les consoler avec toute ma tendresse et apaiser leur coeur épuisé.

Vers la fin de mon séjour, comme j’ai eu la malaria, je n’ai pu dire qu’un rapide mot d’adieu aux malades et je l’ai regretté. Je me souviens encore de leur visage.

Oui, j’étais contente de rencontrer nos soeurs de la communauté du noviciat, de Bouaké et de Niangon et j’ai pu faire l’expérience de la nécessité du temps, du dialogue et de la rencontre pour accepter et comprendre la culture de chacune.

Merci à Dieu, à la Congrégation et aux soeurs qui m’ont aidée du début jusqu’à la fin de mon expérience.

Soeur Pedro Lee